Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 février 2020 7 09 /02 /février /2020 17:00

Séries et feuilletons télévisés, des rendez-vous qui conditionnent des millions de téléspectateurs grâce à des codes proches de ceux du marketing. Ça marche depuis l’arrivée en masse de la télévision et ce n’est pas prêt de s’arrêter. Peut-être que les diffuseurs changeront et que l’écran de visionnage sera un outil informatique, mais le goût des spectateurs pour des histoires qui les intéressent autour de thèmes qui les sensibilise et de personnages attachants garantiront toujours le succès.

Des séries américaines ont occupé l’écran pendant plusieurs décennies. D’autres ont conditionné le public et fait de leur créneau de diffusion une priorité absolue dans l’organisation des emplois de temps. D’autres encore sont rediffusées régulièrement alors que le jeune public qu’elles visaient a atteint l’âge de la retraite. Dallas, Les feux de l’amour, Zorro dépassent largement le statut de fictions diffusées en épisodes pour atteindre celui de phénomènes de société.

Les-Coeurs-brûlés - Série-de-l-été- 1992

Les-Coeurs-brûlés - Série-de-l-été- 1992

Si les producteurs américains savent concevoir des séries addictives, leurs homologues français ne manquent ni d’idées ni de talent.

Les séries et feuilletons qui attirent le public surfent sur les codes du storytelling

Ils créent des émotions. Nous les regardons non parce que nous en avons besoin mais parce que nous en avons envie. Les scenarii nous immergent dans un monde qui nous séduit, dans lequel nous serions contents de vivre ou d’agir. Nous adhérons aux valeurs que véhiculent les histoires suivies.

Opération-Gauguin-à-Tahiti

Opération-Gauguin-à-Tahiti

D’autant que la narration suit l’impératif schéma en trois actes, le départ (une situation initiale, un contexte correspondant au « il était une fois » des contes populaires), les péripéties (l’explosion avec un élément perturbateur qui rompt l’équilibre, la quête du héros, un crescendo avec un pic émotionnel), le dénouement (un nouvel équilibre, et éventuellement l’ouverture vers une nouvelle histoire).

L’identification des personas

Essayer de conquérir tout le monde serait vain et improductif, comme de vouloir vendre un même produit à tout le monde. En marketing, la solution consiste à définir les personas (clients types) en amont. Les séries et feuilletons visent également un public parfaitement identifié. Si une histoire retient particulièrement votre attention, vous possédez  vraisemblablement les caractéristiques des téléspectateurs ciblés.

Avocat-et-Associés

Avocat-et-Associés

L’histoire ne se suffit pas à elle-même. La fidélisation du téléspectateur - le persona dans une série ou un feuilleton - passe par la création d’un lien. L’acheteur d’une marque de voiture considère son véhicule comme une partie de lui, de son identification. Je me rappelle une nouvelle radiophonique diffusée au début des années 80 où l’acheteuse d’un groupe de vente par correspondance s’attachait tellement au groupe qu’elle invitait son patron à son anniversaire (qu’il lui avait souhaité grâce à l’outil informatique dans un prospectus vantant une promotion exceptionnelle de ses produits).

La-Dauphine-du-feuilleton-Pilotes-de-course - 1974 - photo-Thierry-Le Bras

La-Dauphine-du-feuilleton-Pilotes-de-course - 1974 - photo-Thierry-Le Bras

Sitcoms, séries estivales, feuilletons se déroulant dans un univers devenu vintage au fil des années, mise en scène d’activités que nous aimons nous avons tous vu passer des feuilletons et séries qui créaient l’envie de les revoir, de les revoir, soit à l’occasion de rediffusions, soit en accédant à des supports où nous les redécouvrons.

Le-jeune-Fabre

Le-jeune-Fabre

Et bien que connaissant les mécanismes qui conditionnent le client (en l’espèce le téléspectateur), je reste comme les autres particulièrement sensible à certains univers découverts à l’occasion d’histoires diffusées en épisodes :

- parfois par nostalgie de la jeunesse, comme en ce qui concerne Opération Gauguin et Le jeune Fabre, diffusés la première fois à une époque où j’étais encore lycéen ;

Le-roman-Pilotes-de-course-dont-est-issu-le-scénario-du-feuilleton

Le-roman-Pilotes-de-course-dont-est-issu-le-scénario-du-feuilleton

- d’autres parce que les univers où se déroule l’action me fascinent, notamment celui de Pilotes de course (vu à la télévision au début de l’été 1975), ou celui de Avocats et associés où nous suivons la vie des membres d’un cabinet d’avocats au fil d’affaires pas toujours faciles à traiter, surtout quand leurs propres problèmes personnels et financiers épicent le quotidien...

- Les Cœurs brûlés et sa suite Les Yeux d’Hélène, où une très belle femme interprétée par Mireille Darc risque de tout perdre, la vue, l’amour et son affaire...

QUELQUES LIENS

Pole Fiction, storytelling d’un projet de fictions mécaniques mis au point par les animateurs des sites circuitmortel & designmoteur http://circuitmortel.com/?p=3795 

Les émotions font partie des facteurs qui provoquent l’acte d’achat. Or, les associations d’idées et les souvenirs de jeunesse concourent à l’élaboration du contexte qui crée une relation affective durable avec un constructeur jusqu’au besoin possession d’un de ses modèles. Des éléments qui comptent en matière de #marketing et de #communication. Un exemple de séduction by #BMW http://circuitmortel.com/?p=3957

Des livres que j’ai commis https://bit.ly/2FYZvnp

Thierry Le Bras

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de polarssportsetlegendes
  • : Vous aimez le suspense et le danger ? Vous considérez la compétition sportive comme un univers romanesque avec ses angoisses, ses héros, ses exploits, ses enjeux et ses tricheurs ? Vous êtes réaliste et vous savez que des vampires assoiffés de cupidité croisent quotidiennement votre route ? Vous savourez goulument la bonne cuisine, les jeux de mots, la musique vous met de bonne humeur ? Les polars et nouvelles de Thierry Le Bras sont faits pour vous !
  • Contact

Profil

  • polarssportsetlegendes
  • Mon nom : Thierry Le Bras. Profession :  chroniqueur, écrivain, consultant. Ma passion, décrypter les mécanismes psychologiques qui animent les personnes les plus attachantes comme les plus dangereuses. Surtout dans des univers cyniques...
  • Mon nom : Thierry Le Bras. Profession : chroniqueur, écrivain, consultant. Ma passion, décrypter les mécanismes psychologiques qui animent les personnes les plus attachantes comme les plus dangereuses. Surtout dans des univers cyniques...

Recherche

Liens