Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 octobre 2011 4 27 /10 /octobre /2011 11:19

une mésaventure de Robin Lee GrahamRL-4.jpg

Parmi les pires dangers qu’affrontent les navigateurs figure la piraterie maritime. J’ai choisi de rapporter aujourd’hui un moment de terreur qu’affronta Robin Lee Graham, le plus jeune circumnavigateur solitaire de tous les temps puisqu’il appareilla à seize ans. Au retour, il raconta son tour du monde dans un livre intitulé Dove. Ce récit fut et demeure un coup de cœur pour moi. J’espère vous le faire partager.  

 

Robin Lee avait commencé son périple en 1965. Son voyage dura cinq ans. Il fit de nombreuses escales au cours desquelles il travailla à terre afin de gagner un peu d’argent.   PORTRAIT-1-ROBIN-LEE.jpg

L’adolescent parti de Californie devint un homme au cours du périple. Il fit la connaissance de Patti, une jeune femme qu’il épousa. Patti le rejoignait aux escales. Un soir, le couple crut sa dernière heure arrivée. Robin Lee et Patti avaient mouillé leur voilier le long d’une petite île au large de Nassau. Tout à la joie de la navigation à deux et de la découverte de sites paradisiaques, ils ne se doutaient pas du danger qui rôdait. A deux heures du matin, le bruit d’un moteur les réveilla. « Un bateau de cent cinquante pieds était en train de glisser devant nous, sans le moindre feu, se souvient Robin Lee. Tout à coup, un projecteur s’est allumé de l’autre côté de l’eau et a balayé la crique à l’opposé de l’endroit où nous étions amarrés. »

 

Comme dans un polar

 

Tapis dans leur cabine, Robin Lee et Patti ne pouvaient qu’attendre. Un quart d’heure s’écoula. Une éternité.

 

« Toute la scène avait l’air issue d’un roman policier, reprend le navigateur. Tout le monde sait qu’il y a des contrebandiers dans ces eaux et j’étais certain qu’il s’agissait d’un bateau qui faisait du trafic. »   PORTRAIT-2-ROBIN-LEE.jpg

 

Les bandits des mers ne laissent pas de témoins derrière eux. Selon les registres des Lloyds de Londres cinq à dix bateaux disparaissaient corps et biens chaque année sans laisser la moindre trace à cette époque. Combien furent victimes de pirates ? Beaucoup sans doute. Les Caraïbes méritent bien leur réputation sulfureuse.

 

Robin Lee connaissait les dangers des traversées transocéaniques. De terribles tempêtes avaient secoué son bateau avec rage. Un cargo l’avait abordé. Un démâtage l’avait contraint à fabriquer un gréement de fortune pour rejoindre un port. Il avait subi des attaques de requins. Il savait que certains marins comparent les conditions de navigation à la guerre tant la vie en mer se montre cruelle. Le skipper de Return of Dove possédait un caractère bien trempé. Mais malgré son courage et son sang froid, il n’avait pas appris à se battre contre des pirates. Il n’avait pas d’arme efficace à bord pour un tel affrontement.

 

Un repère de la mafia

 

L’atmosphère nocturne accroît l’angoisse. Blottie contre Robin Lee, Patti sentait sa gorge se serrer et sa bouche devenir sécher. Son cœur battait si fort qu’il lui semblait que les pirates allaient l’entendre.  ROBIN-LEE-ET-PATTY.jpg

    « Nous étions en danger, poursuit le navigateur. Que nous auraient fait ces gens s’ils avaient découvert que nous avions assisté à tout leur manège ? Je préfère ne pas l’imaginer. »

 

Ce jour-là, les Dieux de la mer décidèrent de protéger l’équipage de Return of Dove. Le navire suspect fit marche arrière pour sortir du récif et disparut dans la nuit, tous feux éteints.

 

« Un de nos amis nous a conseillé de ne rien dire de ce que nous avions vu, conclut Robin Lee. Il se passait tout le temps des choses curieuses dans cette région. Un gars qui avait trouvé une caisse de bière sur la plage en ouvrit une bouteille. Elle était pleine de billets de cent dollars. On prétend que l’île Paradise est l’un des coins favoris de la mafia. O.K., ils peuvent la garder. Nous en trouverons bien une autre pour nous … »

 

QUELQUES LIENS A SUIVRE

 

Gare à la main du diable

Mon dernier roman, un thriller jeunesse teinté de fantastique dans l’univers de la course au large.   COUV GARE A LA MAIN DU DIABLE

    Les superstitions maritimes y tiennent une place importante. A la fin du livre, je raconte les superstitions auxquelles croient les navigateurs, et je souligne particulièrement celles qui impressionnaient Robin Lee :

http://polarssportsetlegendes.over-blog.com/article-nouveaute-polar-81824882.html

et

http://polarssportsetlegendes.over-blog.com/article-g-83517093.html

(avec un lien vers les premières pages du livre accessibles gratuitement)

 

Dove de Robin Lee Graham a un compte Facebook

http://www.facebook.com/pages/DOVE-by-Robin-Lee-Graham/125790077436667

et est présenté sur plusieurs sites américains, p. ex.

http://www.bluemoment.com/dove.html

(il existe une version française que vous pourrez sans doute trouver d’occasion sur un des sites spécialisés dans les ventes aux enchères)

 

Surprise au Rallye du Kenya

Quelques aventures de Christian Rio, alors pilote officiel Citroën, au Kenya, en Finlande, au RAC et ailleurs :

http://circuitmortel.hautetfort.com/tag/christian%20rio

 

Thierry Le Bras

Partager cet article

Repost 0
Published by polarssportsetlegendes - dans coups de coeur
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de polarssportsetlegendes
  • Le blog de polarssportsetlegendes
  • : Vous aimez le suspense et le danger ? Vous considérez la compétition sportive comme un univers romanesque avec ses angoisses, ses héros, ses exploits, ses enjeux et ses tricheurs ? Vous êtes réaliste et vous savez que des vampires assoiffés de cupidité croisent quotidiennement votre route ? Vous savourez goulument la bonne cuisine, les jeux de mots, la musique vous met de bonne humeur ? Les polars et nouvelles de Thierry Le Bras sont faits pour vous !
  • Contact

Profil

  • polarssportsetlegendes
  • Mon nom : Thierry Le Bras. Profession :  chroniqueur, écrivain, consultant. Ma passion, décrypter les mécanismes psychologiques qui animent les personnes les plus attachantes comme les plus dangereuses. Surtout dans des univers cyniques...
  • Mon nom : Thierry Le Bras. Profession : chroniqueur, écrivain, consultant. Ma passion, décrypter les mécanismes psychologiques qui animent les personnes les plus attachantes comme les plus dangereuses. Surtout dans des univers cyniques...

Recherche

Liens