Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 juillet 2015 6 25 /07 /juillet /2015 16:07
Je vous invite à lire mes livres en short !

A l’occasion des manifestations organisées dans le cadre de www.lire-en-short.fr , je vous invite à lire ceux de mes livres qui s’adressent plus particulièrement aux jeunes lecteurs.

 

Ceux qui ont du mal à se détacher de leur matériel de haute technologie pourront les lire sur une tablette, ce qui conciliera les joies de l’immersion dans une histoire avec la satisfaction du geek !

Inscrivez vos ados à un rallye pour 1 € !

 

C’est possible, sans qu’ils courent le moindre risque, grâce à la magie du livre. Avec LE PACTE DU TRICHEUR, je vous invite à les faire courir dans un univers de suspense, de mystère, d’aventures, celui du Rallye des volcans d’Auvergne.

Je vous invite à lire mes livres en short !

A 16 ans David, devient le navigateur de son parrain Éric lors d’un rallye. Il joue le rôle qu’assuma Daniel Elena auprès de Sébastien Loeb au temps où l’équipage défendait les couleurs de Citroën sur tous les continents. Un rêve pour l’adolescent passionné de sports mécaniques ! Mais on ne granit pas sans se faire mal. Le monde de la compétition automobile ne comprend pas que des gentlemen, loin s’en faut. David et Éric frôlent la mort à plusieurs reprises. Qui veut les éliminer de la course à tout prix, quitte à les tuer ? Des forces surnaturelles liées aux légendes locales et aux superstitions qui hantent le monde automobile ? Des tricheurs excités par les enjeux économiques de la victoire ? Ou encore une alliance entre de tristes sires et un inquiétant sorcier doté du pouvoir de manipuler les forces obscures à son gré ?

Je vous invite à lire mes livres en short !

Le livre se termine par des annexes racontant de véritables légendes et superstitions de pilotes, de James Dean aux stars de la F1 contemporaine parmi lesquelles Felipe Massa et Nico Rosberg.

 

LE PACTE DU TRICHEUR est disponible ICI http://amzn.to/1jAhsoF

14 ans au temps des sixties

 

Une histoire pour grands enfants. Un scénario avec lequel je vous invite à plonger dans l’atmosphère rafraichissante de l’adolescence dont vous avez rêvé. Un livre que j’aurais volontiers proposé aux nouvelles éditions La Belle Colère si elles avaient existé plus tôt. Ce qui ne signifie pas que cette maison l’aurait sélectionné. Mais il a été conçu dans un concept en adéquation avec que défend cet éditeur : « des romans pour adultes dont les héros sont des adolescents. Des livres qui s’adressent aux adultes et se tendent, une fois refermés, aux plus jeunes, non pas parce qu’ils seraient adaptés à leur ‘’ niveau de lecture ‘’, mais simplement parce qu’ils nous ont profondément marqués. »

Je vous invite à lire mes livres en short !

VENGEANCE GLACÉE AU COULIS DE SIXTIES, c’est l’histoire de Philippe, un adolescent qui, par hasard, découvre un cadavre et risque de se trouver en grand danger. Un jeune qui a grandi plus vite que les autres parce qu’il lui a fallu se défendre contre la cupidité d’une courtisane sans scrupules décidée à détruire puis à dépouiller sa famille. Un gamin dingue de bagnoles et de compétition qui réalise un rêve en devenant ami avec un pilote qui va disputer les 24 Heures du Mans. Un garçon en pleine adéquation avec son époque, le formidable tourbillon des sixties. Et sous des apparences bien élevées et policées, une teigne qui va donner du fil à retordre à ceux qui s’en prennent à lui ou à ceux auxquels il tient…

 

VENGEANCE GLACÉE AU COULIS DE SIXTIES est disponible ICI http://amzn.to/1nCwZYd

Cap sur Newport

 

C’est l’été, le temps de l’école de voile pour les jeunes, des régates en cata ou en dériveur, de l’initiation au windsurf...

Je vous invite à lire mes livres en short !

Et pourquoi pas le moment de lire une histoire de course au large au départ de Saint-Malo ? Début juillet cette année-là, les meilleurs coureurs au large vont mettre le cap sur Newport. Parmi les favoris, Florian Manach, le skipper du trimaran Océans sauvages. Un lycéen malouin, Sébastien Ménier, supporter inconditionnel du skipper, a réussi à intégrer son équipe de communication. Malheureusement, la course se présente moins bien que prévu. Les incidents et accidents se succèdent dès avant le départ. Sabotages ou malédiction ? La marraine du voilier n’a pas réussi à casser la bouteille de champagne à la première tentative le jour du baptême… Océans sauvages est-il destiné à subir le sort d’autres bateaux qui ont sombré après un telle infortune ? Balivernes penseront certains. Catastrophe, prédit un vieux loup de mer qui s’est pris d’affection pour Florian. Angoisse, songent Sébastien et ses inséparables amis, Tatiana et Romain.

 

GARE A LA MAIN DU DIABLE est disponible ICI, en version papier ou eBook http://bit.ly/1Keyt7k

QUELQUES LIENS A SUIVRE : des nouvelles et histoires illustrées gratuites écrites pour combler les ados (et les adulescents !)

 

Angoisse au bord de la piste http://0z.fr/U10ZB

 

Salades à la sauce Bolonié http://0z.fr/110Cx

 

Gare à la main du pirate http://bit.ly/18TeDO1

 

Suivez-moi sur Twitter https://twitter.com/ThierryLeBras2

 

Et pourquoi pas sur Facebook ? http://www.facebook.com/thierry.lebras.18

 

Thierry Le Bras

Repost 0
Published by polarssportsetlegendes
commenter cet article
20 juillet 2015 1 20 /07 /juillet /2015 17:40
Un été 2015 Vintage

Les chaines de télévision nous sortent enfin de la grisaille du XXIème siècle pour nous plonger dans le formidable tourbillon des sixties. Tant mieux !

 

Gabin à nouveau superstar. Il était à l’affiche sur deux chaînes le dimanche 19 juillet, D8 diffusait Du rififi à Paname tandis que W9 pariait sur La pacha. J’ai choisi D8 et je n’ai pas regretté. Des dialogues musclés, des acteurs charismatiques, les codes d’une époque gourmande de vie, de bonheur, de sensations, une recette à l’opposé du politiquement correct et du mode pensée unique qui font des années contemporaines une période aussi aseptisés que médiocre.

Un été 2015 Vintage

Un regard sur Télé 7 jours confirme la tendance Vintage qu’adoptent les chaines cet été. France 3 nous offre la rediffusion des Fantomas avec Louis De Funès, Mylène de Mongeot et Jean Marais. D8 nous rappelle les disputes de Don Camillo et de Peppone. Gulli nous transporte dans l’univers de Mission impossible (la série d’origine). NT1 programme une version de La guerre des boutons rigoureusement fidèle au film d’Yves Robert (celle de John Roberts). Du pur bonheur.

Une époque romanesque

 

Je me réjouis d’autant plus de la vague Vintage sur laquelle surfent les chaines de télévision qu’elle s’inscrit dans la même tendance que mon dernier roman policier, VENGEANCE GLACÉE AU COULIS DE VINTAGE.

 

Dans cette histoire, je me suis attaché à faire vivre au lecteur l’adolescence dont il a rêvé. Un peu d’insouciance en flash-back dans une époque moins déprimante, pleine d’espoir, d’envies… Des bons moments à la fête foraine, sur les plages, au collège, au bord de la piste des 24 Heures du Mans. Des balades dans des voitures d’époque. Des cuisines fidèles aux terroirs. Des jeunes qui hésitent quant au choix du prochain film à voir, Don Camillo en Russie ou L’espion aux pattes de velours. Des séries télévisées parmi lesquelles Chapeau melon et bottes de cuir. Du suspense, quelques cadavres et de l’angoisse aussi car nous sommes dans un polar, fût-il installé au cœur des belles années 60.

Un été 2015 Vintage

L’histoire se déroule en 1966 et intègre quelques scènes qui avaient eu lieu en 1965, l’année où France Gall avait remporté l’Eurovision avec Poupée de cire. France Gall qui revient au-devant de l’actualité avec la comédie musicale Résiste… Car le succès du Vintage n’est pas seulement dû à un coût de diffusion compétitif comme le laisseraient croire les programmations estivales, mais essentiellement aux goûts du public.

 

VENGEANCE GLACÉE AU COULIS DE VINTAGE est disponible ICI http://amzn.to/1nCwZYd

QUELQUES LIENS A SUIVRE :

 

VENGEANCE GLACÉE AU COULIS DE VINTAGE présenté sur le blog Monsieur Vintage http://bit.ly/1w6ZleA

 

Auto-école en Lotus Elan 1965, ça vous dit http://bit.ly/1sucixL

 

Saveurs amères pour David qui a grandi dans une famille plus décomposée que recomposée http://bit.ly/19mDPXw

 

Suivez-moi sur Twitter https://twitter.com/ThierryLeBras2

 

Et pourquoi pas sur Facebook ? http://www.facebook.com/thierry.lebras.18

 

Thierry Le Bras

Repost 0
Published by polarssportsetlegendes
commenter cet article
8 juillet 2015 3 08 /07 /juillet /2015 15:40
Félicitations au quotidien « LE PARISIEN – AUJOURD’HUI EN France »…

qui publie chaque jour pendant le tour de France une rubrique intitulée « Vélo et littérature, l’amour fou… »

 

Le sport est un univers romanesque avec ses angoisses, ses héros, ses exploits, ses enjeux et parfois ses tricheurs. Car il ne faut pas se voiler la face. Les aspects financiers de certaines disciplines attirent des malfaiteurs qui faussent parfois les compétitions. Mais plutôt qu’accorder de l’importance à ces gougnafiers, nous préférons nous attacher à la passion, à l’effort, à la discipline, au dépassement de soi, à l’amitié qu’engendre la pratique du sport.

Félicitations au quotidien « LE PARISIEN – AUJOURD’HUI EN France »…

Nombreux sont les écrivains qui ont installé des scenarii dans les coulisses de sports qu’ils adorent ou s’y réfèrent dans leurs méthodes de travail. Je citerai notamment Harlan Coben et John Irving (cf liens en fin de note).

 

Saluons l’initiative du quotidien « LE PARISIEN – AUJOURD’HUI EN France » qui saisit l’actualité du Tour de France 2015 pour confier à son collaborateur Pierre Vavasseur la mission de raconter quotidiennement le rapport intime qui existe entre la course cycliste et les écrivains au fil de livres mettant les géants de la route à l’honneur.

 

Puissent d’autres éditeurs de presse s’inspirer de cette initiative. Petit clin d’œil à la presse automobile papier qui – contrairement aux sites et blogs - ne consacre pas toujours l’espace qu’il conviendrait au chroniques littéraires et délaisse volontiers les fictions qui entretiennent pourtant la passion et font naître des vocations.

QUELQUES LIENS A SUIVRE

 

Quand John Irving compare l’écriture à un match de lutte http://0z.fr/ffluo

 

« Le sport est le lieu parfait pour voir se commettre des crimes », déclare Harlan Coben. Donc le cadre parfait pour installer des scénarii de polars… http://bit.ly/1MV0P2N

Félicitations au quotidien « LE PARISIEN – AUJOURD’HUI EN France »…

Plaidoyer pour les romans sur le sport automobile http://bit.ly/1h4Tf8V

 

Suivez-moi sur Twitter https://twitter.com/ThierryLeBras2

 

Et pourquoi pas sur Facebook ? http://www.facebook.com/thierry.lebras.18

 

Thierry Le Bras

Repost 0
Published by polarssportsetlegendes
commenter cet article
25 juin 2015 4 25 /06 /juin /2015 18:06
A Antraigues, La Remise écrit un nouveau chapitre

La Remise, un restaurant célèbre

 

Antraigues en Ardèche fut le village d’adoption du chanteur Jean Ferrat. Fidèle de l’établissement, il le fit découvrir à des personnalités du monde des médias, notamment Jean-Luc Petitrenaud, Michel Chabran ou Michel Drucker. Le Prince Albert est venu aussi un jour où le Rallye de Monte-Carlo passait devant la porte du restaurant.

 

La Remise, c’était une excellente table exploitée par la famille Jouanny depuis 1964. Il y eut d’abord Albert et Yvonne Jouanny, les parents, puis Yves et Yvette, les enfants.

 

Révolution au mois de janvier 2015. Yves Jouanny annonçait la fermeture du restaurant au quotidien Le Progrès. La fermeture d’une institution…

La Remise, une histoire liée au Rallye de Monte-Carlo

 

Gastronomie et course automobile font généralement bon ménage. Je le dis et je l’écris souvent. La cuisine et la course automobile excitent et réjouissent toutes deux nos sens.

A Antraigues, La Remise écrit un nouveau chapitre

Yves Jouanny ne me démentira pas. Du temps de ses parents déjà, La Remise avait institué une véritable tradition. Offrir une part de tarte aux pommes à tous les pilotes et copilotes lorsque que le Rallye de Monte-Carlo passait (en parcours de liaison) devant le restaurant. Il faut dire que le petit monde du rallye mangeait volontiers à la table de la famille Jouanny pendant les reconnaissances. Mais Yves ne s’est pas contenté de servir des repas conviviaux aux équipages et aux spectateurs. Il n’a pas davantage cantonné son implication dans l’univers du rallye aux parties de cartes avec les équipages aux époques de préparation du Monte-Carle. Non, Yves Jouanny a mis la main à la pâte ! Il a navigué deux fois son ami Jean-Claude Andruet et il a pris lui-même le volant en course. En 1984, il pilote une Opel Kadett GTE groupe A préparée par le Simon Clarr Racing. Son navigateur est Claude Maldjian. Le restaurateur d’Antraigues ne fera pas de salade de bielles mais devra tout de même renoncer avant l’arrivée, trahi par la suspension de sa Kadett GTE. Pour cette édition-là, les carottes étaient cuites. Avec une suspension en marmelade, mieux valait abandonner que se retourner comme une crêpe, ce qui eût été un comble pour un cuisinier ! Il prendra part plus tard à des éditions du Monte-Carlo historique.

La Remise devient une table d’hôtes

 

« Je raconterai bientôt l’histoire de La Remise dans un livre, annonçait le patron au début de l’année. Et puis La Remise va continuer à vivre, autrement. Je voudrais vendre des produits que je préparerai avec mon ami Jean-Pierre Duchamp. Je veux aussi que l’Automobile Club de Monaco y ait sa place ».

 

La promesse a été tenue. AUTOhebdo l’annonce dans son numéro du 23 juin 2015. La Remise devient une table d’hôtes. Les clients pourront aussi y acheter les produits locaux préparés par son chef. Nouveau décor, nouvelle façade, nouveau mode d’exploitation mais conservation de la qualité, du rôle d’ambassadrice de l’Ardèche, du Rallye de Monte-Carlo et des traditions !

A Antraigues, La Remise écrit un nouveau chapitre

Vivement la sortie du livre d’Yves Jouanny ! Je le dévorerai dès son arrivée en librairie. Avec autant d’appétit que celui des pilotes – dont Sébastien Loeb - qui ont goûté la fameuse tarte aux pommes de la maison. Et je m’efforcerai de vous mettre l’eau à la bouche en vous donnant un aperçu de ses saveurs.

 

Attention, pour déjeuner ou dîner à La Remise, il faut réserver :

La Remise – 07530 Antraigues – sur – Volane – 04.75.98.70.74

QUELQUES LIENS A SUIVRE

 

Quand Rallye de Monte-Carlo rime avec convivialité http://bit.ly/1KuDl3Z  

 

Suivez-moi sur Twitter https://twitter.com/ThierryLeBras2

 

Et pourquoi pas sur Facebook ? http://www.facebook.com/thierry.lebras.18

 

Thierry Le Bras

Repost 0
Published by polarssportsetlegendes - dans coups de cœur
commenter cet article
16 juin 2015 2 16 /06 /juin /2015 12:11
Bac et autres examens

Une pensée pour les jeunes qui préparent des examens cette semaine

 

Nous avons tous connu les moments d’angoisse, de concentration et d’exaltation qui précèdent un examen. Une fois plus vieux, nous minimisons les désagréments de ces périodes de fièvre. Sans doute parce que nous sommes égoïstes et que nous pensons davantage à nous, à nos soucis, qu’aux générations qui planchent en espérant décrocher le sésame indispensable au départ de l’étape suivante.

Comme une compétition sportive

 

J’ai eu la chance de commencer la compétition automobile avant la fin de mes études. Au moment de mes premières courses au volant d’une Opel Ascona 19 SR groupe 1, j’étais en 3ème année de droit.

Bac et autres examens

La compétition m’a beaucoup apporté, même dans la gestion des examens. Pas au niveau des connaissances pures ni du travail sur l’apprentissage des cours ou la préparation des TD. Pas de recette miracle à ce niveau. Il faut simplement consacrer le temps et les efforts nécessaires à la maîtrise des connaissances.

 

Par contre, la course automobile m’a aidé à maîtriser mon stress, à optimiser ma concentration, à tout donner à un instant précis, au-delà même de ce qui paraît possible. Et aussi à me battre jusqu’à la limite de mes forces pour sauver une situation délicate. Quand un pilote commence à perdre le contrôle de sa voiture, il essaie de la ramener là où il veut qu’elle aille, là où il regarde et souvent ça marche – ou ça roule –, en tout cas beaucoup mieux qu’en acceptant la fatalité de la sortie de route.

Bac et autres examens

Je suis persuadé que ce qui vaut pour le sport automobile se vérifie dans toutes les disciplines. Je ne prétends pas que les compétiteurs sportifs soient intrinsèquement supérieurs à leurs camarades, mais je crois que la passion et les méthodes de travail apprises lors de la pratique de leur sport de prédilection les aident à devenir plus efficaces lorsqu’il s’agit d’affronter un examen. Le constat est logique. « Jaime comparer le monde de la course automobile à une mini-société, un résumé de la vie, en accéléré, écrit Bastien Brière (en photo dans le prototype Courage N° 33 ci-dessus). Tout y est concentré, vous aidant à grandir plus vite. » Bastien sait ce dont il parle. Il a mené de front et avec succès des études d’ostéopathe et des programmes de course automobile de haut niveau intégrant à plusieurs reprises les 24 Heures du Mans. Cette phrase, il l’a formulée dans la préface d’un de mes romans, CHICANES ET DERAPAGES de Lorient au Mans.

Le bac dans mes fictions

 

Mon premier texte publié fut une nouvelle racontant la première course d’un jeune passionné de moto-cross. Le personnage principal recevait en récompense de son bac une moto et l’autorisation de participer à des courses.

Bac et autres examens

Ce texte est paru chez Gautier Languereau dans un recueil intitulé « 15 Histoires de motos ». Je l’avais écrit au début des vacances scolaires suivant le bac de français (en fin de première). L’ouvrage est sorti à l’automne suivant. J’étais en terminale, l’année de la préparation du bac !

Bac et autres examens

Le temps a passé. La passion de l’écriture et celle des sports mécaniques ne m’ont pas quitté. Aussi ai-je publié en 2013 un polar cross-age dont le héros, David, devient le navigateur de son parrain en rallye lorsque les épreuves sont compatibles avec le calendrier scolaire. Le Rallye des Volcans d’Auvergne se dispute quelques jours avant son entrée en terminale. Il disputera ensuite un autre rallye qui se court à la Toussaint et fait l’objet d’un feuilleton en cinq parties (cf. les liens à suivre ci-dessous).

Bac et autres examens

Quant à Jocelyn, héros d’un prochain roman policier sur fond de rallye, il a vécu une étrange nuit la veille des vacances de Noël, lorsqu’il était en terminale…

Bon courage aux candidats Cette année, 685.000 candidats passeront le bac. Certains rêveront toute leur vie qu’ils sont à nouveau candidats à l’épreuve. « Repasser le bac est un rêve récurrent chez les adultes », analyse le psychanalyste Tristan Moir. Ce diplôme reste un rite, celui du passage à l’âge adulte, un peu comme le permis de conduire. Pour beaucoup de jeunes, les deux passeports vers le monde des grands s’obtiennent à la même époque ou à peu près.

Bac et autres examens

Parmi les sportifs bacheliers ces dernières années, nous rappellerons les excellents pilotes Paul-Loup Chatin (première photo de cette note) et Pierre Gasly, notre meilleur sprinter, Christophe Lemaître (ci-dessus) et le nageur Yannick Agnel.

 

Je pourrais en citer d’autres. Bon courage aux candidats aux bacs 2015 (l’emploi du pluriel est volontaire, car il existe plusieurs bacs). Si vous le passez, inspirez-vous des recettes de concentration des sportifs et de leur rage de vaincre !

QUELQUES LIENS A SUIVRE

 

Lycéen, co-pilote en rallye et héros de polars http://bit.ly/1yMRJ54

 

LE CERCUEIL ROULANT D’HALLOWEEN, une aventure assez déstabilisante l’année du bac :

1 - http://bit.ly/1gymC5i

2 - http://bit.ly/1blNzlY

3 - http://bit.ly/1h3Cm0D

4 - http://bit.ly/17Dei0E

5 - http://bit.ly/1983pOo

 

Jocelyn, un lycéen - pilote en perdition http://bit.ly/J521qF 1/2

 

Suite de la nouvelle précédente :Jocelyn, un lycéen – pilote retrouve… http://bit.ly/193TZEL

 

Chicanes et dérapages de Lorient au Mans, un de mes romans agrémenté de la préface de Bastien Brière http://bit.ly/1dCEZDi

 

Un nouveau bachelier en motocross http://bit.ly/1pzMLQz

 

Suivez-moi sur Twitter https://twitter.com/ThierryLeBras2

 

Et pourquoi pas sur Facebook ? http://www.facebook.com/thierry.lebras.18

 

Thierry Le Bras

Repost 0
Published by polarssportsetlegendes - dans divers
commenter cet article
31 mai 2015 7 31 /05 /mai /2015 14:59
OBJETS ANIMÉS…

Il existe des objets différents des autres, auxquels nous nous attachons particulièrement.

 

Pourquoi ? Parce que leur design provoque une émotion particulière ? Parce que leur personnalité nous séduit ? Parce qu’ils nous accompagnent dans notre vie quotidienne ? Parce qu’ils représentent des oeuvres d’art ? Parce que leur possession correspond à l’image que nous souhaitons projeter ? Parce qu’ils symbolisent des événements ou valeurs qui nous chers ? Sans doute notre inconscient synthétise-t-il l’essentiel de ces ingrédients pour produire un cocktail de désirs, de fruits de nos passions, de jouissance égoïste de nos rêves les plus fous.

 

Parmi ces objets attachants, les voitures et les montres. La Capeland Shelby © Cobra lancée par Baume et Mercier s’inscrit dans cette lignée des objets exceptionnels, qui s’achètent par passion, qui se conservent, se collectionnent de génération en génération et illustrent une page d’histoire.

Objets animés, avez-vous donc une âme ?

 

Amis amateurs de Vintage, avez-vous entendu une Cobra hurler sa rage de vaincre dans la ligne droite des Hunaudières ? Ses vrombissements rauques, graves, pleins de défi face à l’adversaire, annoncent un combat impitoyable.

OBJETS ANIMÉS…

Le moteur Ford V8 de la Cobra monte sur le ring de la course tel un boxeur poids lourd déterminé à avancer sur son adversaire, à le bousculer dans les cordes, à lui faire mettre les genoux à terre, à le foudroyer. La Cobra Shelby motorisée par Ford se sait puissante, résistante, sobre, belle, terriblement efficace. Elle n’a rien à voir avec sa rivale, cette Ferrari 275 GTB qui prétend lui contester la victoire. Avec sa force bestiale, la fulgurance de ses frappes, leur violence, la Cobra ne craint pas la rivale flamboyante, sophistiquée, à la voix plus haut perchée, moins dure au mal, apprêtée par des spécialistes de la haute couture.

OBJETS ANIMÉS…

Baume et Mercier a saisi l’âme Cobra et la traduit magnifiquement dans sa création. La montre correspond au monstre mécanique engendré par Carroll Shelby. Elle possède évidemment une âme proche du bolide qui l’a inspirée. Et cette âme communie avec celles des passionnés de pilotage pur et brut. Comment ne pas s’imaginer pilotant une Cobra avec une Capeland Shelby © Cobra au poignet ? Grâce à ce objet animé, nous voilà dans la peau de Jo Schlesser, Bob Bondurant, Dan Gurney, Phil Hill, Chris Amon ou encore Maurice Trintignant…

Avec cette montre, Baume et Mercier célèbre la Shelby Cobra Championne du monde

 

1965, les Shelby Cobra remportent le Championnat du monde FIA des constructeurs GT. Carroll Shelby a battu Ferrari. Comme l’année précédente aux 24 Heures du Mans. Comme Ford le fera l’année suivante sur la piste sarthoise lorsque trois de ses MKII franchiront la ligne d’arrivée en escadrille après avoir terrassé les rivales italiennes.

OBJETS ANIMÉS…

1965, c’était il y a 50 ans. Un anniversaire que Baume et Mercier célèbre en produisant deux séries limitées de la Capeland Shelby © Cobra. La première, en acier, sera éditée à 1965 exemplaires, et la seconde, en or rouge, à 98 unités. Impossible d’oublier une fraction de seconde la parenté de cette lignée avec le bolide qui fit mordre la poussière aux Ferrari. Non seulement les couleurs s’inspirent de la Cobra, mais la signature de Carroll Shelby est gravée sur le verre saphir du fond du boîtier.

 

Amoureux fou de la Cobra depuis l’enfance, auteur d’un roman policier où cette voiture joue un rôle important, j’ai éprouvé un coup de cœur pour la montre Capeland Shelby © Cobra quand je l’ai découverte dans une brève du magazine LVA. Qu’importe que les lecteurs ou l’auteur puissent ou non l’acheter ? L’important c’est qu’elle existe, qu’elle offre du plaisir, du rêve, tant aux heureux propriétaires qu’à ceux qui se contenteront de l’admirer.

QUELQUES LIENS A SUIVRE

 

Présentation de la Capeland Shelby © Cobra sur le site de Baume et Mercier http://www.baume-et-mercier.fr/b-m-world/news/news/2015/cobra-capeland-limited-edition.html

 

Cobra, parce qu’elle reste une star éternelle http://bit.ly/1DR9e76

 

Piloter une Alfa Romeo officielle en course, un rêve… http://bit.ly/1nGocrQ  

 

Suivez-moi sur Twitter https://twitter.com/ThierryLeBras2

 

Et pourquoi pas sur Facebook ? http://www.facebook.com/thierry.lebras.18

 

Thierry Le Bras

Repost 0
Published by polarssportsetlegendes - dans coups de cœur
commenter cet article
18 mai 2015 1 18 /05 /mai /2015 18:49
Concentration avant l’action !

Écrire une histoire signifie s’immerger dans un univers parallèle. L’écrivain s’oublie. Il devient le biographe de ses personnages. Il décrit leur environnement, partage leurs émotions, témoigne des événements qu’ils provoquent ou subissent. Un processus complexe qui exige une mise en condition, un processus de concentration aussi exigeant que celui des champions sportifs.

Des mets de choix se révèlent bénéfiques pour la concentration des écrivains

 

La romancière Colette conseillait de manger des truffes avant d’écrire. « Accompagnées de vin blanc sec et non de champagne, elles aident à la digestion », affirmait-elle. Je suis tout disposé à la croire. Se faire plaisir ne saurait nuire à la qualité de la narration !

 

Au plan pratique, le conseil de Colette pose cependant quelques difficultés. Met précieux, la truffe s’arrache à prix d’or. Sa consommation régulière n’est pas accessible à tous les auteurs. Elle abaissera singulièrement la rentabilité de l’heure d’écriture.

 

Par ailleurs, je doute que nos éditeurs acceptent des notes de frais basées sur l’achat de truffes et de vins fins… Par nature, l’éditeur traditionnel se montre circonspect sur les frais et peu disposé à nous accorder des cadeaux. Enfin, à supposer qu’un éditeur généreux cède aux légitimes revendications visant à réjouir nos palais dans la finalité d’offrir de sublimes récits à nos lecteurs, il resterait à convaincre l’administration fiscale de la justification de tels frais de bouche. Ses représentants se révèlent suspicieux et peu soucieux de l’art de vivre des contribuables contrôlés, fussent-ils des artistes. Colette vivait à une autre époque, moins étriquée, moins mesquine, moins formatée…

QUELQUES LIENS A SUIVRE

 

Quand la truffe devient une insulte… http://bit.ly/1Hcn17g

 

La lutte, autre processus de préparation à l’écriture http://0z.fr/ffluo

 

Un héros de roman qui aime mettre les petits plats dans les grands http://bit.ly/1p2CKAh

 

Quelques voitures gourmandes, et pas que de carburant http://bit.ly/1fbhfX4

 

Suivez-moi sur Twitter https://twitter.com/ThierryLeBras2

 

Et pourquoi pas sur Facebook ? http://www.facebook.com/thierry.lebras.18

 

Thierry Le Bras

Repost 0
Published by polarssportsetlegendes - dans divers
commenter cet article
13 mai 2015 3 13 /05 /mai /2015 17:03
La fin du champagne en magnum ?

La médiocrité érigée en principe d’égalité et de justice

 

Car le latin est en danger, comme le grec et même l’allemand. Madame Najat Vallot-Belkacem, la ministre qui sévit actuellement à l’Éducation nationale n’aime pas l’étude approfondie des matières qui forment de jeunes esprits brillants. Au nom de l’égalité et de la justice, il faudrait en finir avec les disciplines qui enrichissent l’esprit… Comme il fallait en finir avec les internats d’excellence qui accueillaient des élèves boursiers méritants, des jeunes de milieux modestes désireux de réussir leurs études. Il semblerait que la ministre actuelle ne veuille pas qu’il reste de bons élèves et préfère que tous les jeunes Français deviennent moyens, médiocres, mais égaux dans la médiocrité. Peut-être s’aligne-t-elle sur le « Pelleringate », l'affaire qui a choqué le monde entier au moment où Madame Fleur Pellerin a reconnu qu’elle ne lisait pas de livres et qu’elle ne pouvait citer aucun titre de Patrick Modiano, lauréat du prix Nobel de littérature 2014.

La fin du champagne en magnum ?

Je suggère une opération teintée d’humour. Pourquoi ne pas adresser à Mesdames Fleur Pellerin et Najat Vallot-Belkacem la collection des albums BD de L’Élève Ducobu, cancre correspondant à ce qu’elles risquent de faire des élèves fréquentant les écoles de la République ? Ou plutôt, adressons leur le DVD, pour le cas où elles ne liraient pas les albums… Madame Najat Vallot-Belkacem et ceux de ses amis qui la soutiennent découvriraient que les mauvais élèves ne se sentent pas si humiliés, malheureux et stigmatisés qu’ils semblent le croire. Il n’est pas indispensable de sacrifier les meilleurs éléments pour assurer un minimum d’éducation à ceux qui n’obtiennent pas de bonnes notes. Mais il est vrai qu’une des solutions protégeant les moins motivés sera bien sûr de supprimer également les notes et les redoublements afin d’aligner tout le monde sur le plus mauvais au nom de la sacrosainte égalité…

 

C'est pas la peine

D'avoir appris le latin

Si ça ne sert plus à rien

Même pas à la messe,

 

chanta Michel Sardou dans l’album La Java de Broadway sorti à l’automne 1977. Plus de regrets, personne n’apprendra plus le latin en France. Ni le grec ? Ni d’autres matières ? L’histoire sera-t-elle épurée des chapitres qui déplaisent à des groupes de pression influents dont le poids électoral pèsera plus que la mission de l’école républicaine ?

Et le « pretium doloris », Madame Najat Vallot-Belkacem ?

 

L’annonce de la mort programmée du latin au collège réveille les souvenirs de mes professeurs préférés dans cette matière. Notamment trois femmes qui exerçaient merveilleusement leur métier et savaient exciter notre curiosité. Je ne les remercierai jamais assez d’avoir développé mon goût de la lecture qui se prolongerait plus tard par l’écriture. Une version latine, c’est avant tout une histoire aussi pleine de suspense qu’un roman policier. Découvrir ce scénario incite à analyser les phrases dans le but de comprendre ce que nous rapporte l’auteur. Le latin contribue à développer de manière quasi-ludique la logique, les facultés d’analyse grammaticale et le goût de l’étymologie. Comme le grec naturellement. L’étude du latin aide à comprendre l’orthographe, à lui accorder de l’attention, c’est-à-dire à respecter ceux qui liront les correspondances, rapports, notes, dossiers, courriers électroniques, SMS ou twitts que nous leur adressons.

La fin du champagne en magnum ?

Les séances d’improvisation théâtrales plairont aux élèves. Espérons qu’elles les aident à améliorer leur diction et suscitent le goût de raconter une histoire. S’agit-il d’une innovation ? Avant, même si ça, c’était avant, les collégiens jouaient en classe des scènes de pièces classiques. Interpréter Scapin faisait travailler la mémoire, réfléchir aux racines de notre civilisation telles que les percevaient les plus grands auteurs, et apprendre des textes d’une qualité au moins égale à ceux de comédiens pas toujours convaincants lorsqu’ils sur-jouent le personnage inventé dans le souci de séduire les médias.

 

Les bases de notre culture, de notre langue, de notre patrimoine littéraire souffriraient de la réforme prévue par Madame Najat Vallot-Belkacem. Beaucoup d’intellectuels et de spécialistes du monde de l’éducation qu’elle traite avec mépris le pensent, y compris parmi ses amis politiques. Les demandeurs d’emploi comprendront-il le sens des mots curriculum vitae après son passage ? Si une marche s’organise contre cette réforme, j’y participerai probablement. Osons espérer que Madame Najat Vallot-Belkacem renonce à une réforme qui nuirait gravement à notre langue et aux bases de notre culture. Après tout, le poste qu’elle occupe ne saurait être attribué à une personne inculte. Ni à une femme dotée d’un faible quotient intellectuel. Des qualités qui permettront à madame la Ministre d’imaginer une présentation aux médias qui sauvera les enseignements de base sans donner l’impression de céder aux détracteurs du projet.

La fin du champagne en magnum ?

En attendant, j’aimerais poser une question à madame la ministre et à ceux qui partagent son souhait de voir aboutir ce projet. Seriez-vous prêts à confier vos soins dentaires à des praticiens éduqués dans un contexte de médiocrité évitant de fâcher les mauvais élèves ? Accepteriez-vous de laisser des chirurgiens-dentistes qui n’ont pas été sélectionnés par des notes introduire une roulette dans votre bouche à proximité d’une molaire douloureuse ? Ne craindriez-vous pas qu’une médiocrité ne garantissant pas l’excellence de l’anesthésie et des soins se traduise par un « pretium doloris » à vos dépens ? Ce serait conforme à un prétendu sens de la justice qui sélectionnerait les étudiants en chirurgie-dentaire selon le hasard d’un tirage au sort plus équitable que le dossier scolaire. Il ne faudrait pas traumatiser les moins doués en les empêchant de prodiguer des soins, n’est-ce pas ?

QUELQUES LIENS A SUIVRE

 

Un monde où le goût des bonnes choses serait décapité, comme le latin, comme le grec… En trois parties :

1 - http://bit.ly/1rlBhnh

2- http://bit.ly/1yuTHIC

3- http://bit.ly/1vouydO

 

La Java de Broadway, un excellent album de Michel Sardou, celui qui inclut Dixit Virgile (Ad libitum) http://amzn.to/1G6lvFx

 

Le DVD du film L’Élève Ducabu est disponible http://amzn.to/1H1jkPR

 

Pour en savoir plus sur les Romains, il restera les aventures d’Alix, par exemple Les légions perdues http://amzn.to/1G6cmNe

 

… et celles d’Asterix, comme Asterix et les Vikings http://amzn.to/1QJ9Fo4

 

Suivez-moi sur Twitter https://twitter.com/ThierryLeBras2

 

Et pourquoi pas sur Facebook ? http://www.facebook.com/thierry.lebras.18

 

Thierry Le Bras

Repost 0
Published by polarssportsetlegendes - dans divers
commenter cet article
2 mai 2015 6 02 /05 /mai /2015 18:38
Bonjour l’automobile avec Françoise Sagan

« Qui n’a jamais lavé une Rolls le dimanche matin ne connaît rien à la vie ».

 

Formulée aujourd’hui, la phrase attirerait les foudres des foules politiquement correctes prêtes à lyncher l’audace de ceux qui se moquent de la plate normalité… Rien de tel à l’époque où elle fut écrite. Ces propos relevaient de la petite musique des mots d’une écrivaine amie de François Mitterrand. Leur auteur est Françoise Sagan. Ils sont issus du roman Le garde du corps.

Bonjour l’automobile avec Françoise Sagan

« Quitte à pleurer, je préfère pleurer dans une Jaguar que dans un autobus »

 

Toujours Françoise Sagan. Et elle avait raison. Si l’argent ne fait pas le bonheur, en manquer n’améliore pas le moral….

Bonjour l’automobile avec Françoise Sagan

Audace et humour

 

Françoise Sagan fut une femme hors normes, complètement extraordinaire. Parmi ses amies figurait Régine qui, elle-aussi, utilisa la Rolls. Rappelez-vous La grande Zoa et son Boa. Elle roulait en Rolls !

 

Dans sa Rolls blanche

Elle s´en va Place Blanche

Dans des Night Club Ou dans des Pub

 

Inspiration d’une période, influence de l’atmosphère que prisait un groupe d’amis qui ne cachait pas son goût des belles choses, du luxe, de l’art de vivre, de la vraie liberté. L’époque où brillèrent Françoise Sagan et Régine était sans doute plus libre que maintenant. De nos jours, la grande Zoa devrait rouler en Zoé électrique et commander un jus aux cinq fruits et légumes bio pour son boa.

Bonjour l’automobile avec Françoise Sagan

Françoise Sagan faillit piloter une Ferrari lors d’une course routière

 

"Ma mère conduisait vite mais bien, rapporte le fils de l’écrivaine. Un peu à la manière d'un ambulancier, sans à-coups. Elle a failli courir une épreuve de mille miles en Italie. Son ami Enzo Ferrari l'y poussait. Mais la course a été annulée cette année-là ".

 

L’artiste ne se contentait pas de mettre les voitures en scènes . Elle conduisait des bolides comme ils le méritaient, à toute allure. La course à laquelle elle eut envie de participer au volant d’une puissante GT, c’était la Mille Miglia, en Italie.

QUELQUES LIENS A SUIVRE

 

Rallyes, GT et mystères http://bit.ly/1FCOLUc

 

Un polar au cœur du vintage sur le site Monsieur Vintage http://bit.ly/1w6ZleA

 

Arnaques et humour au menu avec les « Salades à la sauce Bolonié » http://0z.fr/110Cx

 

Suivez-moi sur Twitter https://twitter.com/ThierryLeBras2

 

Et pourquoi pas sur Facebook ? http://www.facebook.com/thierry.lebras.18

 

Thierry Le Bras

Repost 0
Published by polarssportsetlegendes
commenter cet article
26 avril 2015 7 26 /04 /avril /2015 14:25
DISPARUE ou la course automobile au cœur d’une série télé !

Avec Léa, héroïne de « Disparue », France 2 nous offre le mercredi soir pendant quatre semaines une série pleine de suspense qui laisse présager des rebondissements inattendus et beaucoup de surprises.

 

Léa est une adolescente lyonnaise qui s’apprête à fêter son 17ème anniversaire. Une jolie jeune fille déterminée qui s’entend avec tout le monde, ses parents, son oncle, sa cousine, son frère, son copain. Rien ne laisse présager son implication dans un fait divers. Et pourtant, elle va disparaître la nuit de la Fête de la musique. Fugue, enlèvement, meurtre ? Nous ne le saurons sans doute qu’à la fin du dernier des 8 épisodes prévus. Et encore, si la vérité n’est pas repoussée à une saison 2…

 

L’enquête nous fait découvrir des personnages bien moins transparents qu’il apparaît au premier abord. Car dans cette histoire, tout le monde ment, tout le monde tente de cacher des éléments, tout le monde possède plusieurs visages. Comme dans la vraie vie ? Peut-être, car les enfants ont souvent des secrets pour leurs parents et ces derniers ne confient pas forcément tous les chapitres de leur existence à leur progéniture.

La course automobile clé de l’intrigue ?

 

Léa se rend souvent sur un circuit automobile. Pas seulement dans le but d’encourager son petit ami Romain qui s’entraîne en monoplace. Elle prend elle-même des cours de pilotage sur une FR. Elle se révèle douée.

DISPARUE ou la course automobile au cœur d’une série télé !

Son père, Julien, et sa mère, Florence, ignorent tout de cette passion. Pourquoi ? « Parce qu’elle avait peur que vous l’obligiez à arrêter », avoue Romain au papa de Léa. Il faut dire que l’automobile est un sujet délicat dans la famille. Jean, l’oncle de Léa a perdu sa femme dans un accident de voiture où la vitesse pourrait être en cause. Quant au moniteur de pilotage, il déclare que la jeune fille, qui avait produit à l’école une fausse autorisation parentale, payait ses cours en liquide, soi-disant parce que c’était plus facile pour Julien qui exploite un restaurant. Mais voilà, l’argent venait d’une autre source. Laquelle ? Un trafic de coke ? Une piste forcément envisageable quand une personne disparaît.

Mais la vérité est sans doute ailleurs

 

Qu’a fait Anne, l’ancienne serveuse du restaurant, un temps maîtresse de son patron avant d’être licenciée ? Anne, une femme vindicative et amère, prête à déclencher des scandales et n’hésitant pas à formuler un faux témoignage dans le but de nuire à son ancien amant et patron. C’est fou comme les employées subalternes tombent facilement amoureuses de leurs patrons… ou des avantages matériels qu’elles peuvent en tirer. Parfois ça marche et la prédatrice devient maîtresse attitrée, concubine, épouse (après avoir fait divorcer sa proie), puis enfin veuve joyeuse au moment où le petit chou à la crème d’oseille disparaît – plus ou moins naturellement - après avoir transféré par des manœuvres douteuses une grande partie de ses actifs à la gourgandine légitimée. Quelle vengeance sournoise peut fomenter une calculatrice déçue de l’échec de son plan d’enrichissement par le piratage ?

DISPARUE ou la course automobile au cœur d’une série télé !

Dans la vraie vie, cette créature serait la plus suspecte. Elle correspondrait à des tas de faits divers où la criminelle est une maîtresse ou une marâtre cupide et sans scrupules. Non, je n’exagère pas. Je travaille à un essai (et des prestations dérivées) sur le thème de la défense des héritiers lésés et cela m’a amené à recenser un nombre très important de cas autour de cette problématique.

DISPARUE ou la course automobile au cœur d’une série télé !

Mais nous sommes dans une fiction… Une vérité trop simple ne serait pas acceptable ou pas assez politiquement correcte… La solution sera sans doute plus complexe à défaut d’être plus vraisemblable. J’espère en tout cas que les auteurs traiteront la course automobile avec le respect et la sympathie qu’elle mérite. Car c’est une discipline magique, formidable, excitante, auprès de laquelle tout le reste paraît un peu terne.

QUELQUES LIENS A SUIVRE

 

Ment-on et triche-t-on en course automobile ? Un exemple singulier… http://bit.ly/1o4PkyL

 

Marâtre, détournements et petits meurtres http://0z.fr/1sjFz

 

Une recette de crime parfait… http://bit.ly/1l7SOft

 

Pétassine, dangereuse courtisane malouine, réussira-t-elle à séduire le père de Philippe et à voler son patrimoine ? Réponse dans ce roman http://amzn.to/1nCwZYd

 

Suivez-moi sur Twitter https://twitter.com/ThierryLeBras2

 

Et pourquoi pas sur Facebook ? http://www.facebook.com/thierry.lebras.18

 

Thierry Le Bras

Repost 0
Published by polarssportsetlegendes - dans coups de cœur divers mes polars
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de polarssportsetlegendes
  • Le blog de polarssportsetlegendes
  • : Vous aimez le suspense et le danger ? Vous considérez la compétition sportive comme un univers romanesque avec ses angoisses, ses héros, ses exploits, ses enjeux et ses tricheurs ? Vous êtes réaliste et vous savez que des vampires assoiffés de cupidité croisent quotidiennement votre route ? Vous savourez goulument la bonne cuisine, les jeux de mots, la musique vous met de bonne humeur ? Les polars et nouvelles de Thierry Le Bras sont faits pour vous !
  • Contact

Profil

  • polarssportsetlegendes
  • Mon nom : Thierry Le Bras. Profession :  chroniqueur, écrivain, consultant. Ma passion, décrypter les mécanismes psychologiques qui animent les personnes les plus attachantes comme les plus dangereuses. Surtout dans des univers cyniques...
  • Mon nom : Thierry Le Bras. Profession : chroniqueur, écrivain, consultant. Ma passion, décrypter les mécanismes psychologiques qui animent les personnes les plus attachantes comme les plus dangereuses. Surtout dans des univers cyniques...

Recherche

Liens